Le développement durable : notre avenir !?!

 
 


Elle est lâchée la nouvelle expression à la mode :

“le développement durable” !!!
Et elle se ballade partout ...
Tout le monde en parle, tout le monde dit y participer, tout le monde veut y croire ...
Mais tout le monde sait-il ce que cela signifie vraiment ?








UN PEU D’HISTOIRE :




AMPOULELe “ développement durable ”, ce n’est pas une belle idée politique
(que dis-je ? la belle idée politique du moment !),
et ça n’est pas apparu comme cela sur la place publique, ça existe depuis longtemps ... Seule petite chose, à savoir avant ça ne s’appelait pas comme ça, en fait, si on y regarde bien, ça ne s’appelait pas du tout, ou du moins le français moyen, lui ne l’appelait pas (pour cela il aurait déjà fallu qu’il sache que ça existe) ! 

On parlait par contre “ d’écologie ”, “ d’environnement ”, de “ recyclage ” ... en connotant souvent cela avec un aspect ringard des choses, ou en se disant, bon ben on verra plus tard, hein, pour l’instant, on se fait des sous, on a le temps ... Si si, la version industrielle de la phrase précédente, c’est encore très souvent “ M’en fous que ça pollue, que ça crève ... pas mon problème, pourvu que ça rapporte du fric, et que je m’en colle plein les fouilles ! ” 

Pourtant, dès 1968 des gens ont commencé à se poser des questions vis à vis de la croissance mondiale et de l’avenir de la planète. Et en 1972, le rapport “the limits of growth” (“halte à la croissance” en français), fait le diagnostic suivant : la poursuite de la croissance économique mondiale est socialement et écologiquement insoutenable !
Vous n’avez jamais entendu parler de cela ?
Moi non plus, avant l’année dernière ... D’ailleurs, il est clair que nos chers hommes politiques ne l’ont certainement pas crié sur tous les toits ... pour eux, c’était du catastrophisme. Enfin, sauf que la catastrophe, on y va tout droit quand même avec leur politique de l’autruche ... et je ne dis cela ni particulièrement pour un gouvernement de droite, ni pour un gouvernement de gauche, de ce point de vue là, ils sont parfaitement équivalents !



1987 ... j’avais 14 ans ... vive l’adolescence, que de souvenirs ...
Je m’égare là, revenons en à nos moutons, pardon, à “notre avenir à tous” : rapport qui met en avant la nécessité de gérer les ressources de manière à assurer un progrès durable et garantir la survie de l’humanité. On ne parle pas encore de “développement durable”, mais de “développement soutenable” ( = développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs).
Vous allez peut-être me dire que j’étais trop jeune pour m’en souvenir, mais je suis sûre de ne pas en avoir entendu parler à l’époque ...



Le principe 1 de la déclaration de Rio de Janeiro en 1992 (celle-ci, elle me dit quelque chose quand même, enfin ! ) énonce que : “Les êtres humains sont au centre des préoccupations relatives au développement durable (le mot est lâché). Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature”.
181090fc.gifCe que j’aime c’est l’expression “harmonie avec la nature”, quand on voit aujourd’hui les pesticides qui attérissent dans les champs, et bien évidemment dans nos assiettes (1,5 kg de pesticides / personne / an), et qu’on sait qu’il y a une jolie, superbe, splendide et merveilleuse loi qui est passé il y a quelques mois interdisant strictement de donner de quelque manière que ce soit la recette du purin d’ortie pour se débarrasser des pucerons ... ben ça laisse rêveur (“cauchemardeur” serait mieux, mais le dictionnaire ne connait pas ce mot). Euh, bien évidemment, ce n’était qu’un exemple, on peut en trouver plein d’autres ... et c’était très ironique au niveau des adjectifs ...


Titre et auteur inconnus, si quelqu'un a des informations ... je suis preneuse.

2002 : houlala ... le bilan fait mal ! 
“Élève peu doué, faisant peu d’efforts, et dont les résultats sont minimes”,
voilà l’appréciation qui s’appliquerait à bien des pays signataires des accords de Rio, France comprise même si depuis, elle a fait quelques progrès.
Forcément, chaque état prêche pour sa paroisse :
- “pas envie de trop en faire, ça coûte cher, j’ai pas de sous“,
- “il est pire que moi d’abord”,
- “ et pourquoi c’est toujours moi, c’est pas juste” ...
En plus ça demande des efforts aux entreprises de ne plus croire que “leur unique responsabilité sociale est d’accroître leurs profits”, vous ne vous rendez pas compte ... Et pour ça personne n’est bien chaud pour se mouiller : normal l’environnement et le développement durable, ça salit ... faut bien mettre à un moment donné les 2 pieds dans le plat, et comme ce qu’il y a dedans n’est pas très propre et/ou pas bien beau, on n’a pas trop envie ! 

Certes, aujourd’hui, ça commence à aller mieux, la prise de conscience se fait petit à petit, mais franchement, il y a encore pas mal d’hypocrisie dans cette histoire là ... 




DÉFINITION DE “DÉVELOPPEMENT DURABLE” :




Je cause, je papote, je casse du sucre sur le dos de pas mal de monde, mais je n’ai toujours pas expliqué clairement ce qu’est le développement durable ...

Le développement durable est un ensemble de problèmes communs aux pays de la planète, qu’ils soient développés ou en voie de développement : 
- l’économie,
- l’environnement,
- et un domaine social et culturel.
hebergeur d'image

ACESSOIRECes problèmes se recoupent entre eux :
- l’économie et le domaine social et culturel, nous conduisent vers le commerce équitable (en gros, de manière très résumée, ça revient à dire : rémunérer convenablement les petits producteurs pour qu’ils puissent se développer économique, socialement, sanitairement ... par eux même),
- le domaine social et culturel et l’environnement, se recoupent pour donner un milieu de vie vivable (on mange à sa faim, on a de quoi se soigner, accès à l’éducation ...),
- et l’environnement et l’économie doivent faire bon ménage pour que la planète reste un domaine viable, avec des ressources pour nos descendants, tant minérales, que végétales, et animales, ce qui inclut bien évidemment, la protection de la biodiversité, et tout ce qui va avec ...

mod_article3076989_3.pngLorsqu’on arrive à concilier sur un même point, l’économie, l’environnement, et le domaine social et culturel, on est en plein dans le développement durable ... En clair, c’est pas gagné ...




POURQUOI (même si je veux y croire)
LE DÉVELOPPEMENT DURABLE EST UNE SUPERBE UTOPIE ?





mod_article2630775_1.pngLa réponse est claire : parce que ça veut dire renoncer à pas mal de choses du monde de vie que connaissent actuellement les pays industrialisés, ou tout au moins changer énormément nos habitudes, tout cela en supposant que les pays en voie de développement ne feront pas les mêmes erreurs et seront plus respectueux de leur environnement ...

Déjà pour préserver un peu de pétrole, moins polluer l’atmosphère : plus de voiture ... Je veux bien aller au supermarché à pieds ou en vélo, mais bon, faut pas avoir une famille nombreuse à nourrir, ou alors, c’est génial, on va faire plein de sport (pédalage et musculation du 2 en 1 !) ...
Qui est prêt à renoncer totalement à sa titine ?

Tube voiture et moto

Et l’avion, je n’en parle même pas, vos petites vacances au soleil, sur la plage de sable fin, sous les cocotiers ... question pollution, ce mode de transport remporte la palme d’or.

poche jean bleu argent perle 020109Ensuite, restons dans les voyages (si si, je vous assure) : plus de blue jeans !
Savez vous que le pantalon que vous avez sur votre postérieur a parcouru de 4 800 à 27 200 km dans la grande recherche des industriels de la main d’oeuvre la moins chère : par contre sur la balance de la pollution, je ne vous dis pas, mais c’est “mon cher blue jeans”. Regardez donc ci-dessous, et ça ne concerne que le coton, on ne parle pas des accessoires comme la teinture et les différents produits chimiques, l'usure (ça fait chic d'avoir un jean usé ...), les boutons ...

hebergeur d'image


Et là, j’en entends déjà dire, mais plus de blue jeans, ça veut dire, plus de travail pour des centaines de personnes dans les pays en voie de développement, et donc plus de solidarité ... Ben oui, c’est un cercle vicieux, mais bon, faut bien faire un choix à un moment donné ... et tant pis pour la mode.

Tube papillon.Bon, et question consommation alimentaire, ça veut dire :
- consommer des fruits et légumes frais de saison, bon là, pas de problème, je suis pour, de toute façon des tomates de serre insipides et les fraises qui rebondissent au mois de mars, c’est pas bon,
- acheter le plus possible de produits locaux, hummm les bonnes pommes à la sale tête toute biscornue, les légumes du jardin, tant qu’à faire bio bien évidemment ... ok, ok, mais ma délicieuse mangue adorée alors ? plus ... c’est triste alors, trop triste ... sniff ...
- et le cacao, le chocolat ... houlala, là, ça fâche de plus en plus ...

Bon, vous l’aurez compris, ce n’est pas un problème facile à régler, et je n’ai pas parlé ni de l’eau, ni de l’énergie, ni des déchets ...

Tubes Deco Pour CreasDisons que le développement durable à 100 % c’est irréalisable !
Par contre, chacun d’entre nous peut y participer activement en faisant de petits gestes quotidiens :
- recycler les déchets,
- marcher à pieds pour les petits trajets,
- économiser l’eau,
- économiser l’énergie,
- acheter si c’est possible des produits bio ou équitables,
- privilégier les produits locaux et de saison,
- utiliser des produits d’entretien écologiques,
- utiliser des cosmétiques bio ...

Tout cela veut aussi dire : devenir un consommateur averti et comparer les étiquettes, et cesser de se laisser embobiner par la publicité... mais là, c’est encore autre chose ...





DES SITES À VISITER :




bannieres
Des articles courts d'actualité verte, et bien documentés, et il peut y en avoir plusieurs par jour, pour savoir tout ce qui se passe à travers le monde.


Un site de référence, on aime ou on n'aime pas le côté militant et rentre dedans, mais c'est quand même un incontournable.

Et puis il y a les deux sites ci-dessous qui sont à l'arrêt complet :

Gaïa : bulletin de santé : un site consacré à l'écologie que j’aime beaucoup, sur lequel le webmaster donne des nouvelles de la planète ... d’ailleurs, sa santé à notre bonne vieille Terre n’est pas très brillante ces derniers temps, il est grand temps que de plus en plus des virus que nous sommes s'en apperçoivent ...

Raffa : Le grand ménage : le site de mon maître à penser question écologie, et produits d’entretien naturels, même si je suis une super mauvaise élève, et que je joue le cancre, mais bon, j’ai bon espoir, je me soigne ... Raffa vous fait aussi partager ses coups de gueule, en plus de ses astuces, et donne régulièrement des informations concernant toutes les vessies que l’on tente de nous faire prendre pour des lanternes ... à visiter absolument !

TUBE

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×