6 mai 2012 : Une bonne journée !

 


Marre de ne pas enmener Titi en promenade, et puis Zhom a fait son caprice à cause de ça ... Donc j'ai accompagné Titi en promenade : un grand tour de gravière.

A 10 heures, retour à la même gravière ... On n'allait quand même pas laisser Titi pendant 2 heures enfermé dans la voiture ... ça ne se fait pas !!! Et là, on a suivi la sortie de la FRAPNA sur le thème : "Les remèdes de nos grands-mères". Nous étions plus nombreux qu'à la dernière sortie, et j'ai tenté de glaner deux ou trois informations utiles que je vais tenter de restituer ci dessous :

La reine des plantes sauvages : l'ortie !!! Je parle de celle qui pique, l'ortie dioïque (il n'y a qu'à toucher pour être sûr que c'est elle, mais par contre, ça fait mal ... les poils urticants, siliceux, contiennent de l'acide formique et de l'histamine).

 

 Autrefois, elle était très consommée et cultivée au fond du jardin. Aujourd'hui, on la trouve sur les talus, mais aussi les endroits riches en nitrates, de plus, c'est une plante qui fixe très facilement les polluants, alors attention à l'endroit où on la ramasse.
On la consomme souvent en soupe, mais en beignets ou en gratin, elle est excellente également. Elle est riche en protéines, et en minéraux, d'où ses propriétés reminéralisantes, fortifiantes et son rôle contre les anémies (excellente plante pour les femmes), elle possède aussi de grandes propriétés anti-inflammatoires.
Séchée, elle fait le bonheur des hamsters et autres rongeurs, et peut se consommer en tisanes (pour combattre un rhume ou l'arthrite).

Parmi les orties, on trouve souvent une plante qui leur ressemble beaucoup, il s'agit des lamiers. Le plus connu est le lamier blanc aussi appelé ortie blanche. D'autres lamiers, jaunes, rouges, roses existent, mais attention, si la plupart sont comestibles, l'un d'entre eux (et je n'ai pas cherché lequel), ne l'est pas !



Le lamier blanc se consomme en mélange avec l'ortie dioïque ou en guise d'épinard. Les fleurs se mangent aussi, et permettent de décorer des salades, des desserts ou de faire des glaçons fleuris.
Anti-inflammatoire, astringent et hypotensif, le lamier blanc peut permettre de combattre la diarhée, et les règles douloureuses. Il fluidifierait les sécrétions bronchiques, et employé en gargarisme (après l'avoir infusé), il combattrait les maux de gorge.

Les fleurs de sureau noir outre le fait qu'elles sont absolument délicieuses en beignets ou pour faire un vinaigre parfumé, sont dépuratives et purgatives, donc à consommer avec modération. 



L'aubépine ou buisson noir, permettrait de réguler le rythme cardiaque, de faire baisser la tension, et aurait un effet sédatif et anti-toussif. Ces fleurs sont délicieuses en tisane. Quand on se promène à côté d'un buisson en fleurs, cela sent dilicieusement bon le miel.



Le plantain lancéolé peut se consommer en salade, en gratin, dans une soupe ... Il est aussi bien connu comme herbe contre les piqûres, il suffit alors d'écraser un peu une de ses feuilles et d'en frotter la peau à l'endroit piqué. Il stoppe aussi les saignements, et favorise la cicatrisation. Il contient beaucoup de mucilages qui vont agir sur la toux, et il est efficace pour traiter les allergies d'origine respiratoire.



L'achillée millefeuille encore appelée saigne-nez ou herbe de la Saint Jean, permet de stopper les saignements. Cette plante peut aussi être consommée en salade. Ses pousses n'auront que peu de goût au printemps, à énormément en période de sécheresse ...



Quant à la ronce, toute la plante permet de lutter contre les maux de gorge, et les fleurs contre la toux, quant aux fruits, ils sont aussi excellents pour la santé.



Toutes ces plantes sont :
- à récolter au printemps ou en été, quand elles sont encore jeunes,
- à faire sécher à l'ombre, et à conserver dans des sacs en papier ou en tissu (dans des bocaux en verre, elles prennent plus ou moins toutes le goût de foin).
Leur description n'est pas exhaustive, et elles peuvent posséder d'autres propriétés, mais pour cela il faudra vous documenter par vous même ...

 
Pendant que Zhom prenait son café et préparait son matériel de pêche, je suis allée voter, mais par contre, ce n'était pas très écolo ...


hebergeur d'imageLa partie de pêche a bien débuté, il faisait beau, pas de vent, c'était agréable, j'en ai profité pour corriger deux exposés d'élèves ... et puis, ayant vu de l'aubépine en fleurs dans la haie, j'ai voulu aussitôt faire une petite récolte de fleurs pour appliquer ce que j'avais appris le matin même ... D'un seul coup, j'ai senti le vent souffler en bourasques et je suis revenue près de l'étang, et là, Zhom avait tout remballé de peur d'un orage, il faut dire que ça soufflait fort, et que le soleil était bien parti ...

Nous nous sommes repliés sur la visite d'une serre à Saint Germain Lespinasse : y a pas photo, c'était nettement moins cher que la dernière que nous avions faite, les prix étaient raisonnables ! Ensuite, nous sommes montés à Ambierle, faire un tour chez les libraires. Et là, j'ai racheté un livre que j'avais déjà ... Je crois qu'il est grand temps que je vide un peu mes stocks de livres et que j'arrête d'en acheter sans avoir le temps de les lire ...

 

J'ai aussi trouvé à la maison de pays un livre sympathique qui reprenait la sortie de la matinée avec les propriétés des plantes, et quelques recettes de cuisine. Je le trouve très bien fait, et très agréable à consulter :

 

 

 

Parce que c'est la période où il embaume les jardins et les sous-bois : la fée du muguet de Cicely Mary Barker joliment encadrée.

  

A la semaine prochaine ...

 

   signature

 

 

retour à la page "Quoi de neuf ce week-end ?"

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.