Préparer des supports avant leur décoration :






"Réparation d'un coeur brisé", par Jasmine Becker-Griffith.
Je ne suis pas spécialement attirée par les oeuvres de cette artiste, mais je dois avouer que ses petits personnages aux visages poupins, à la bouche boudeuse et aux grands yeux tristes, ne me laisse pas complètement indifférente. 


Que ce soit pour recycler un objet ou simplement lors de sa première décoration, et quelque soit le type de décoration mis en oeuvre, il n’est pas rare qu’il faille l’apprêter : en fait, c’est même toujours le cas si on est perfectionniste !
Cette préparation peut être très simple, et consister en un nettoyage de base, ou plus élaborée s’il s’agit en plus de peindre l’objet avec de la peinture acrylique pour lui donner une couleur de fond uniforme. On peut également dans ce second cas créer des effets de peinture, comme des fissures ou des craquelures, et ultérieurement, passer une patine pour vieillir l’aspect de la réalisation. Bien évidemment, on ne va pas préparer de la même manière un objet :
- en verre,
- en matière plastique,
- en métal,
- ou en bois ...

Travaillez bien ...

 

 


LA PRÉPARATION DES OBJETS EN VERRE
OU EN CÉRAMIQUE :
 


hebergeur d'image
La particularité du verre ou de la céramique vernissé est d’être des supports extrêmement lisses qui n’absorbent absolument rien ! D’où un petit problème avec les traces graisseuses, y compris celles qui peuvent être laissées par les doigts du décorateur, qui empêchent la bonne adhérence de la colle ou de la peinture sur le verre.
 
Il faut donc commencer par un bon dégraissage, et pour ça, rien de plus simple, il faut :
- une éponge propre,
- du liquide vaisselle,
- de l’eau chaude,
- un torchon propre.
 
Vous l’aurez compris on va donc laver l’objet et le rincer à l’eau bien chaude, afin de faciliter son essuyage. Ce type de dégraissage suffit amplement si on veut décorer l’objet par simple application de motifs serviettés ou de window color, le plus gros problème sera par contre ne de pas remettre ses doigts et ses empreintes digitales (de toute manière, on pourra identifier le coupable !) partout !!!
 
Il faudra pousser légèrement plus loin le nettoyage dans le cas d’un objet peint, que ce soit :
- avec de la peinture acrylique (si si, ça peut tenir, mais il ne faut pas trop manipuler l’objet ensuite, il faut 2 ou 3 couches de peintures, mais surtout 2 bonnes couches de vernis par dessus, et pas de contact avec de l’eau, et si on veut être plus sûr de l’adhérence sur le verre, on peut passer une sous couche d’accroche spéciale verre, avant de passer la peinture),
- ou avec de la peinture pour verre.
 
Donc, après un bon nettoyage au produit à vaisselle, et sur un objet parfaitement sec, on va dégraisser avec de l’alcool à 90° ou de l’alcool ménager, avec un autre chiffon bien propre (pas question d’utiliser un chiffon rendu humide par l’essuyage de la vaisselle que l’on vient de faire ! ).


 
Pour éviter les empreintes digitales grasses, il est toujours possible d’utiliser des gants en latex, après les avoir rincés pour leur partie extérieure, sous l’eau, et bien séchés, afin d’éliminer le talc qui évite qu’ils ne se collent entre eux. On peut aussi tout simplement faire bien attention aux endroits où l’on pose ses doigts, et éviter de manipuler l’objet à outrance, ce qui nécessite d’avoir légèrement réfléchi aux étapes que l’on doit réaliser. Si vous avez laissé vos empreintes digitales sur une partie de l’objet où il ne fallait pas, prenez un coton, imbibez le d’alcool, et nettoyez : ce ne sera pas parfait, mais en tout cas, ce sera mieux que rien ...

 


LES OBJETS EN PLASTIQUES :
UN VRAI CASSE TÊTE !!!
 



Là, avant toute chose, je tiens à dire que je dénie toute responsabilité, si vous ne parvenez pas à un résultat satisfaisant ou résistant dans le temps. Pourquoi me direz vous ?
Tout simplement parce qu’il y a des plastiques sur lesquels rien, mais vraiment rien ne tient !!!
 
Ne nous voilons pas la face, c’est toujours pareil, si on veut que la décoration tienne, mieux vaut que la surface de l’objet ne soit pas trop lisse (sauf window color). Si elle l’est, on a deux possibilités que l’on peut utiliser seules ou combinées entre elles :
- la sous-couche d’accroche : le gesso, certes, mais comme ce n’est pas une sous-couche spécifique au plastique, rien n’est garantit, donc il faudra peut-être une sous-couche spéciale en vente dans les magasins de bricolage, et malheureusement assez onéreuse,
- le “rayage” de la surface à l’aide de papier de verre, qui au moins, ne coûte pas cher.
Vous l’aurez certainement noté dans un cas, comme dans l’autre, on perd la transparence de l’objet dans le cas où cela aurait été une de ses caractéristiques. Et je le répète, rien n’est garanti, que ce soit :
- la peinture acrylique,
- la peinture pour verre,
- le serviettage,
- le collage d’éléments de décorations ...
 
Petite remarque au passage : même la super glue ne tient pas forcément sur le plastique, alors si vous voulez coller un élément directement en contact avec le plastique, faites préalablement un essai, pour vérifier si ça colle, et si la colle ne fond pas le support en plastique (ça peut arriver aussi).

 


L’APPRÊTEMENT DES OBJETS EN MÉTAL :
 





Que ce soit des boîtes de conserve, les objets en métal lisse et brillant, ou des objets en zinc, il n’y a aucun problème avec eux si on souhaite les servietter directement ou les peindre avec de la peinture pour verre ou du window color, il suffit juste de bien les nettoyer avec du produit à vaisselle et de l’eau chaude et de bien les essuyer avec un torchon propre. Le problème avec ces objets se pose lorsqu’on souhaite les peindre avec de la peinture acrylique ... Mais la solution est toujours la même : papier de verre pour rayer la surface ou sous-couche de gesso. Il faudra aussi prévoir deux couches de vernis protecteur pour éviter que la peinture ne s’écaille au moindre choc.

 


PRÉPARER DES OBJETS EN BOIS :
 


hebergeur d'image
Là, avec le bois, pas question de grande lessive, car le bois n’aime pas ça, et se met à se déformer ! Que l’objet soit neuf ou qu’on souhaite le recycler, il va falloir sortir le papier de verre, et poncer, pour :
- enlever les escarbilles de bois qui peuvent rester et avec lesquelles on risque ne plus de se blesser (avoir une écharde n’est jamais très agréable),
- avoir une belle surface lisse et régulière,
- permettre une bonne accroche de la peinture sur un objet recyclé qui a déjà été peint, et le débarrasser en plus de la “crasse” qui peut le recouvrir.
 
Quand le ponçage est fait, sur un objet neuf (en bois brut), il n’y a absolument pas besoin de sous-couche, si l’objet recyclé était simplement peint, non plus, par contre, la sous-couche de gesso peut être utile sur un objet qui avait été vernis, à moins que vous ne préfériez le poncer plus avant, sans parler de le déshabiller totalement non plus ...

 


DE LA MANIÈRE DE PRÉPARER
LES AUTRES SUPPORTS :
 



Si vous avez lu tout ce qui précède, et bien, vous connaissez déjà la technique, car c’est toujours la même :
- on nettoie le support,
- on ponce ou on passe une sous-couche d’accroche si le support est trop lisse.
 
Pour imperméabiliser un pot en terre cuite afin d’en faire un cache pot par exemple, il faut passer 2 ou 3 couches de vernis marin (ou du vernis pour extérieur ou pour cuisine et salle de bain) sur toute la surface, sans oublier le bord du trou d’évacuation de l’eau, avant de peindre, et 3 couches de vernis marin après la décoration.
hebergeur d'image

5 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.