1ers pas en cosmétique naturelle ...



TUBES DECO AMBIANCE

Comment en arrive-t-on à faire ses propres cosmétiques ?
 
Selon les personnes, la réponse à la question varie :
- on peut bien évidemment être un(e) écolo convaincu(e),
- en avoir marre des produits “KKbeurk” de l’industrie pétrochimique qui vous font passer plein de choses chimiques dans le sang et qui ne fonctionnent pas,
- ne pas arriver à soigner un petit bobo, et tomber nez à nez avec quelque chose de simple qui fonctionne super bien ...
 
COEURSPour ma part, cela m'est venu après avoir testé des huiles essentielles pour soigner un rhume qui s’annonçait mal avec une surinfection bactérienne au niveau des bronches. Habituellement, je suis obligée de prendre des antibiotiques pour éviter la bronchite. Et bien là, 2 heures à respirer des huiles essentielles, et hop, la brûlure au niveau des bronches s’estompe, 4 heures, et plus de brûlure, et le nez est dégagé, 4 jours, et c’est devenu un petit rhume, et une semaine après le début du traitement, plus rien, alors que normalement, il faut 3 semaines pour faire passer un rhume. Enfin bref, radical !
 
Vous avez le droit de ne pas être convaincu, mais personnellement, je le suis (bon j’avoue, j’étais déjà très tournée vers le bio avant, mais franchement, je n’aurais jamais cru qu’on pouvait guérir un rhume si facilement, et en plus agréablement, car les huiles essentielles, ça sent bon, en général, enfin celles pour le rhume du moins).
 


Une belle image peinte par Victoria Frances avec une sorcière qui n'a pas suivi mes conseils, et a sortie toute sa panoplie du parfait petit chimiste version XXL ...
 

EPINGLESLes huiles essentielles peuvent suffire pour se soigner certains petits problèmes (si le problème persiste, il vaut mieux aller voir le médecin !), mais pas pour faire des cosmétiques, donc il a fallu que je m’intéresse également à d’autres produits naturels. Au final, si on achète tout d’un coup, ça revient cher, et de plus c’est une grossière erreur, car on se retrouve avec des tas d’ingrédients devant soit, mais on ne sait pas s’en servir, et surtout où mettre ses compositions. 
 
COULEUR,VIOLETVoici donc quelques conseils qui pourront vous éviter de faire quelques unes des erreurs que j’ai faites : on apprend de ses erreurs, mais si on est malin, on apprend aussi de celle d'autrui ...

 




UNE BONNE SOURCE D’INFORMATIONS EST INDISPENSABLE :
 


hebergeur d'imagePremière chose que j’ai faite, j’ai acheté un livre sur les huiles essentielles et l’aromathérapie, la connaissance des propriétés des huiles essentielles étant absolument primordiale avant de se lancer, car ces huiles ne sont pas sans danger, loin s’en faut ! Peu de temps après, j’ai fait l’acquisition d’un deuxième ouvrage concernant les remèdes naturels. Le but, recouper les informations, et multiplier les recettes de base et avoir des informations sur d’autres composants de base que les huiles essentielles.

Vous trouverez mes commentaires concernant ces deux ouvrages dans " les grimoires d'Abbricotine ".
 
Suis-je contente de mes acquisitions ?
Oui et non !
 
Le livre parfait existe-t-il ?
Si la réponse est “oui”, et bien je ne l’ai pas encore trouvé, mais je ne désespère pas.
 
Beaucoup de livres consacrés à l’aromathérapie sont nettement trop techniques et décourageant. Beaucoup d’ouvrages consacrés aux cosmétiques maison et naturels n’expliquent pas pourquoi ils conseillent tel ou tel produit ... Au fait bien évidemment, il faut le lire le livre, pas le mettre sur une étagère ... prendre des notes, se faire des pense-bête, et repérer une ou deux recettes simples et sympas pour faire ses premiers essais. Mais attention, on ne s’emballe pas, et avant de se lancer dans la “tambouille”, et même si ça fait super envie, on lit la suite de cette page !

COULEUR,VIOLETCOULEUR,VIOLETCOULEUR,VIOLET
 
DIVERSPour l’instant, pour trouver des informations, je lance une recherche à partir de google.fr, et je croise les informations que je trouve (en croisant les doigts pour que les webmasters n’aient pas copié les uns sur les autres ...). Je privilégie aussi les informations en provenance de sites qui vendent des produits par rapport à celles que l’on peut trouver sur certains blogs.
Les webmasters des blogs ne sont pas forcément des spécialistes des produits cosmétiques maison, souvent, ils tâtonnent aussi. Alors que les sites qui vendent sont responsables des informations qu’ils donnent, ils ne peuvent pas se permettre de mettre trop de bêtises.




DES CONTENANTS :
 


Des pots, des vaporisateurs, des fioles et des flacons ... et que sais-je encore, du moment que c’est un contenant si possible, hermétique, en verre bleu, marron foncé ou opaque, ça peut aller. Quoiqu’il en soit, c’est la première chose à avoir sous la main, avant même les ingrédients, car sinon, on en fait quoi de sa petite potion magique maison ?

DIVERSDIVERSDIVERS
 
Personnellement, j’ai commencé par acheter des ingrédients de base de mes potions, et je me suis retrouvée comme une idiote, à ne pas trop savoir quoi faire de mes préparations. Ou disons plutôt que je n’étais pas préparée à les conserver dans de bonnes conditions ... je me suis plantée royalement, j’avoue.

On peut bien évidemment acheter des contenants, mais surtout les récupérer et les customiser, et hop revoilà les loisirs créatifs purs et durs qui font leur réapparition : youppppiiii !!!!!
Et oui, je sais, ça demande du temps, c’est super rageant, ça gâche l’enthousiasme, mais c’est absolument essentiel !
 
TUBE MONTRE



STOCKER SES PRODUITS DE BASE :
 


Troisième étape, pour devenir une bonne petite sorcière des cosmétiques maison : préparer un “petit nid douillet” pour ses futurs produits de base ...
Bon allez, là encore, j’ai un zéro pointé ... ben oui, on n’achète toujours pas d’ingrédients si on est logique ...
De toute manière vu l’investissement qui va suivre, il y a intérêt à être motivé jusqu’au bout, et que ce ne soit ni une mode ni un caprice.

Image du Blog francheska45.centerblog.net
 
Il va falloir en fait, “deux nids douillets” :
- un pour les huiles essentielles, de préférence, une boîte en bois dans laquelle les flacons puissent tenir debout, et être déplacés de la sorte,
- un pour les autres produits de base des cosmétiques, et les quelques ustensiles qui vont avec, bon, celui-ci de nid douillet il n’est pas obligatoire, mais franchement, c’est nettement plus pratique de tout déplacer d’un coup que de faire 15 voyages entre le lieu de stockage et le lieu de préparation de ses mixtures.
 
Pour la boîte en bois des huiles essentielles, j’ai utilisé une boîte avec une fermeture métallique qui est vendue brute dans certaines boutiques de loisirs créatifs pour y ranger des photos (après décoration), des séparations en bois sont présentes à l’intérieur, et du feutre super épais peut être collé au fond des casiers, et à l’intérieur du couvercle afin d’éviter que les flacons ne s’entrechoquent trop. C’est nickel !!!
Il y a 4 casiers, ce qui me permet de séparer et de trier un peu mes huiles essentielles, et en plus les bouteilles de 30 ml tiennent debout (hauteur d’une bouteille : environ 8, 5 cm, ben oui, ça pourra vous être utile pour trouver votre “nid douillet”). Et puis, elle n’est pas trop encombrante, et elle pourra contenir entre 20 et plus de 30 huiles essentielles (tout dépend de la taille des flacons bien évidemment).

hebergeur d'image 
(base de peinture acrylique, puis serviettage, les noms latins en doré sont tracés à l'aide d'un cerne pour le verre, "Huiles essentielles", sur le dessus, est écrit avec du window color doré)
 
Pour les autres produits de base, une corbeille ou une simple cagette en bois de petite taille fera l’affaire. Une petite déco personnelle dessus, et hop, le tour sera joué.




LE CHOIX DES INGRÉDIENTS :
 


On se rapproche de la boutique, mais d’abord : concentration et réflexion sont à l’honneur.
On ne va pas acheter n’importe quoi, n’importe où, ni n’importe comment !
 
TUBES COULEUR,VIOLET / PARMETUBES COULEUR,VIOLET / PARMETUBES COULEUR,VIOLET / PARME

Première question à se poser : une potion pour quoi faire ?
 
Là, un petit bilan personnel s’impose :
- type de peau du visage, du corps, type des cheveux, les huiles végétales à utiliser seront différentes,
- je vais au soleil ou je n’y vais jamais (certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes, donc méfiance),
- enceinte ou pas, il vaudrait mieux pas l’être, les huiles essentielles sont strictement déconseillées aux femmes enceintes,
- épileptique ou pas, certaines huiles essentielles provoquent des crises, donc il faut absolument les éviter,
- et bien évidemment, “qu’est-ce qui ne va pas chez moi ? je veux améliorer quoi ?”
 

TUBES COULEUR,VIOLET / PARME

Deuxième question à se poser : j’ai quoi en stock ?
 
Franchement, c’est assez incroyable ce qu’on a sous la main de naturel et qui puisse servir en cosmétique. Alors pourquoi aller acheter plein de choses, pourquoi ne pas commencer avec ce qui est à disposition.

On va voir dans le placard de la cuisine et on fait une petite liste de ce qu’on a en stock ou non :
- huiles végétales : tournesol, olive, noisette ...
- vinaigre : de cidre, d’alcool,
- miel,
- bicarbonate de soude,
- agar-agar,
- farine de maïs,
- sel, gros et fin,
- poudre d’amande,
- eau de fleur d’oranger,
- et j’en oublie sûrement ...
 
On va voir dans le placard de la salle de bain, et on fait la même chose :
- alcool à 90° et à 70°,
- glycérine,
- argile : verte, blanche ...
 
On peut même aller voir dans le frigo, mais je ne suis pas une adepte des masques au concombre et autres produits comestibles, donc là, je suis incompétente pour vous aider, merci de le noter.
 
TUBES COULEUR,VIOLET / PARMETUBES COULEUR,VIOLET / PARMETroisième question à se poser : j’utilise quoi comme ingrédients ?
 
Et là, des recherches et études “approfondies” s’imposent pour le :
- choix d’une huile végétale, pas trop exotique si possible pour les premiers essais,
- choix d’une eau florale,
- choix d’un type d’argile,
- choix de 3 huiles essentielles, en rapport avec le premier problème que je veux traiter, ou mieux, en commençant par des huiles essentielles de base que j’appellerais “gentilles” car elles peuvent être utilisées sans trop de danger,
- choix du beurre de karité ou du gel Aloe vera.
 
Ces choix sont bien évidemment à faire en fonction du type de peau et de cheveux ou du problème à traiter. J’ai dit choix, et pas achats, vous avez bien noté j’espère ?
 
Car avant d’aller acheter, il faut savoir quel type de mixture on va préparer (mixture est au singulier, car il vaut mieux tester une chose à la fois).
 Image du Blog francheska45.centerblog.net
Voici une liste minimale de ce qu’il faut dans quelques préparations (j’en oublie beaucoup, je sais), on peut rajouter d’autres choses, et en enlever certaines :
 
Pour une lotion, il faut principalement :
- une huile végétale, qui nourrit,
- une eau florale, qui hydrate, et traite certains petits problèmes,
- des huiles essentielles, qui traitent aussi.
 
Pour une crème :gif masque carnaval
- du beurre de karité, ou du gel à l’Aloe vera, 
- une huile végétale (pas indispensable avec le beurre de karité),
- une eau florale,
- des huiles essentielles.
 
Pour un masque facial :
- de l’argile, qu’on mélangera à de l’eau, ou à une eau florale,
- on peut rajouter une huile essentielle.
 
Quant aux cheveux, avant un shampoing :
- une huile végétale,
- et on peut rajouter une huile essentielle.
 
Enfin bref, vous l’aurez compris, le but est d’acheter seulement ce dont on a besoin, les produits de base ne conservant pas “ad vitam eternam”. De plus, mieux vaut apprendre à bien connaître une huile essentielle avant d’en tester une autre.
Youpi, ça y est, on y est !!!
On va enfin dépenser des sous !
Vous n’y croyiez plus, hein !?!

 COULEUR,BLEUE COULEUR,BLEUE COULEUR,BLEUE COULEUR,BLEUE COULEUR,BLEUE COULEUR,BLEUE

Le mieux, pour être 100% dans la filière naturelle, ce sont les produits bio. Mais on s’aperçoit vite que pour les huiles essentielles, le passage à la caisse devient douloureux. Alors, comme on est en phase de test et d’apprentissage, autant faire ce qui est raisonnable et raisonné.

On achète :
- des huiles végétales BIO,
- des eaux florales BIO,
- et des huiles essentielles là où elles sont le moins cher (c’est le net soit dit en passant),
- pour les autres ingrédients des mixtures, on regarde le prix, et quand on peut acheter BIO, on le fait, en plus certains ingrédients ne se trouvent qu’en épicerie bio ...

COULEUR,BLEUE 




PRÉCAUTIONS ET PREMIÈRE POTION :
 


On tambouille !!! Youpiiiii !!!
Oui, enfin NON !
Pas encore !
 
TUBES COULEUR,VIOLET / PARME
 TUBES COULEUR,VIOLET / PARMETUBES COULEUR,VIOLET / PARME

D’abord, on fait un test pour savoir si on n’est pas allergique à chaque composant. Pour faire le test, on dépose au pli du coude un peu du produit, on colle un pansement et on attend 24 heures pour voir s’il n’y a pas de réaction cutanée, s’il n’y a rien, on peut utiliser le produit. 

Et pour les huiles essentielles, c’est un peu particulier au départ : on mélange 1 goutte d’huile essentielle avec 1 cuillerée à café d’huile végétale (pas forcément une huile super chère, l’huile de tournesol est parfaite), on applique un peu de la mixture au pli du bras, on masse, on met le pansement, et on attend 24 heures. S’il n’y a pas de rougeur, ni de boutons, ni rien d’autre, c’est génial, on peut tambouiller !!!

COULEUR,VIOLET

Il faut un petit peu de matériel à part les ingrédients de base et les pots et fioles, la liste est ici. Bien évidemment, on utilise du matériel bien propre, et on évite d’en mettre de partout, parce qu’après, qui c’est qui nettoie ?
Ben c’est Bibi, et en tant que Bibi nettoyeur de beurre de karité, je peux dire que c’est une vraie plaie, mais vous comprendrez quand vous aurez testé ...
 
Bonne première mixture.

TUBES FIORITURES 
 
 

 

12 votes. Moyenne 4.17 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.