Les effets de peinture :



Les effets de peinture présentés ci-dessous sont toujours réalisés avec de la peinture acrylique, c’est absolument indispensable si on utilise un produit à fissurer ou à craqueler, et j’avoue ne pas avoir testé une autre peinture pour réaliser des effets à l’aide d’un simple pinceau.
 


L’EFFET DE FISSURES :
 


Il est possible de faire des effets de peinture, du type des fissures, grâce à du médium à fissurer.
 
Un flacon de médium à fissurer :
 


La technique est la suivante :
- on peint une première fois son support dans une couleur foncée (peinture acrylique ou glycéro brillante, la seconde donnant un effet qui est bien meilleur de mon point de vue, mais ça n'engage que moi),
- on laisse sécher,
- on passe du médium à fissurer en couche régulière épaisse, mais en ne passant qu'une seule couche,
- on laisse sécher 24 heures au moins,
- on passe la deuxième couche de peinture qui est obligatoirement de la peinture acrylique d'une teinte plus claire que la première couche de peinture, et qui est rendue très liquide en la mélangeant avec un peu d'eau.

Ce qu'il faut savoir au sujet de la deuxième couche de peinture :
- il ne faut pas passer deux fois de suite avec le pinceau au même endroit, sinon, on enlève le médium et ça ne fissure plus,
- la peinture acrylique doit être bien liquide pour que ça marche, il faut donc la diluer avec de l'eau (dilution d'un tiers),
- le pinceau doit être assez gros (n°8 ou 10), et très doux (poulain), afin de prendre beaucoup de peinture,
- on dépose la peinture en faisant des petites touches, on ne tire pas sur le pinceau, le but étant de faire une couche de peinture régulière sur toute la surface,
- si le support a plusieurs faces, mieux vaut travailler face par face, en laissant bien sècher entre chaque face (24 heures),
- le temps de séchage de la peinture diluée est très long, compter 24 heures avant de pouvoir toucher l'objet sans risque.

Par contre, sur un support en 3 dimensions, où il faut tout peindre d'un coup, c'est plus problématique ... Il ne faut pas mettre trop de peinture, et qu'elle ne soit pas trop liquide, sinon, la peinture glisse sur le médium, et on obtient de gros trous.

Deux de mes pots à herbes aromatiques séchées : (la couche d’accroche, qui ne se voit pas, est constituée par de la peinture spéciale pour peindre l’intérieur des cuves de vin (j’avais ça sous la main ...), puis une double couche de peinture vert foncé pour bien masquer la sous-couche, une petite couche de médium à fissurer, et enfin une couche de peinture acrylique jaune préalablement diluée très très légèrement avec de l’eau, mais comme il est possible de le voir, les supports étant en 3 dimensions, cela a entrainé une mauvaise accroche de la peinture, mais bon, après serviettage et collage d’une étiquette en zinc, initialement destinée à indiquer le contenu d’un pot d’aromathes, cela donne un résultat très acceptable)
 




L’EFFET DE CRAQUELURES DANS LA PEINTURE :
 


La technique de base et les conseils sont identiques à ceux pour les fissures, puisque le but est de passer une couche de peinture foncée dessous, et de faire craqueler la couche de peinture de dessus, mais il y a plusieurs produits à passer, et tout varie selon les marques, donc mieux vaut lire le mode d'emploi avant de se lancer. Pour tout savoir sur les craquelures, c'est ici :
Créadadou : les craquelures, qui vous explique tout ce que vous voulez savoir, et vous pouvez même télécharger au format pdf pour vous y reporter sans avoir besoin de vous connecter sur le net, génial, non ? :24:

Comparaison des produits à craqueler et à fissurer
, avec les techniques, des conseils et des astuces pour arriver à un bon résultat.
 


L’EFFET DE CRAQUELURES À L’ANCIENNE :
 


Le résultat d’une craquelure avec patine à l’ancienne : (directement sur la peinture beige, on applique les deux produits pour obtenir le craquelé, puis une fois sec, on passe la patine cuivrée)
 


Cet effet n'est pas obtenu en faisant craqueler la peinture, mais en faisant craqueler un produit spécial. Il y a deux produits à appliquer. Pour obtenir que la craquelé se fasse bien, on passe le premier produit en couche assez épaisse, et on laisse sécher 30 minutes. Puis on passe le second produit, en couche très épaisse, car sinon ça ne craquelle pas. On laisse sécher 1 heure 30.
 
Les produits qui permettent d’obtenir les craquelures :
 


On fait ensuite apparaître les fissures grâce à de la purpurine, ou si l'on n'en trouve pas, grâce à une patine métallique comme ci-dessous, mélangée à une goutte d'huile à patiner (à acheter en boutique de loisirs créatifs). Mieux vaut préférer une patine métallique foncée, si l'on veut que les craquelure soient bien visibles.
 
Un tube de patine cuivrée :
 


On passe au doigt ou avec un chiffon doux (personnellement, je trouve que ça marche mieux au doigt). On laisse sécher un peu (5 minutes), puis on nettoie l'excès de patine qui donne une couleur relativement foncée à l'objet avec un chiffon propre et un peu d'huile à patiner : attention toutefois à ne pas tout enlever. Cette technique est quasi inrattable, ce qui a un certain avantage, mais attention, la couleur de fond du support fonce légèrement sous l'effet de la patine, et perd de sa luminosité.

 


EFFET DE PEINTURE AU PINCEAU :
 


Cet effet qui fait penser à un tissage de tissu avec des fibres irrégulières est réalisable par tout le monde à condition d'avoir au moins deux couleurs de peinture très différents, et un pinceau plat à poils épais et raides. Il ne nécessite aucun investissement dans un produit particulier, de la peinture acrylique suffit : on se sert tout simplement des traces laissées par le pinceau (alors qu'habituellement on cherche à ne surtout pas faire de traces, là, c'est tout le contraire ...)
 
Mon pinceau plat à poils durs et épais :
 


Les étapes à suivre :
- peindre de manière uniforme avec un pinceau à poils doux le fond du support (sur la photo c'est le vert foncé), la peinture doit être épaisse et bien couvrante, si une couche ne suffit pas, il ne faut pas hésiter à en passer une seconde, et laisser sécher 2 heures,
- avec le pinceau à poils épais et raides, passer une première couche de peinture claire bien liquide (diluée au besoin), la peinture doit être passée dans un seul sens, toujours le même (de haut en bas par exemple), tout en faisant attention aux bords du support, on ne doit pas avoir l'impression qu'on s'arrête, d'où l'intérêt de mettre du journal et de continuer les coups de pinceau dessus,
- on laisse sécher une bonne heure, puis on renouvelle l'opération,
- une couche de vernis protégera parfaitement le tout.
 
Trucs à savoir :
-si vous ne passez pas les 2 couches de peinture claire dans le même sens, vous obtiendrez vraiment une impression de tissage de tissu,
- sur la photo ci-dessus, j'ai passé non pas 2, mais 3 couches de peinture claire dans le même sens : les 2 premières sont du beige, et la troisième est du jaune, cela a à la fois permi d'éclaircir la couleur, mais aussi de créer un effet visuel supplémentaire, car le beige ressort par endroits sous le jaune (même si cela ne se voit guère sur la photo).
 


retour vers la page générale sur la préparation des supports avant leur décoration

vers " le gesso "

vers " la peinture acrylique "


Bonjour chères visiteuses, chers visiteurs,
 
Si vous pensez que j’ai oublié des informations utiles, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire.
 
Cordialement

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.